L’océan, au cœur des enjeux climatiques

La Rochelle vit au rythme de l’océan et compose avec le climat que sa situation géographique lui impose. L’océan est une chance dont notre ville ne cesse de se féliciter. La richesse de sa biodiversité, l’importance économique de ses filières maritimes et nautiques, l’attrait que suscite son littoral exceptionnel sont autant d’atouts à préserver et valoriser. L’océan est un acteur majeur du système climatique. Face aux dérèglements que notre planète subit, l’Océan se pose comme une assurance, qu’il nous faut comprendre et utiliser.

Notre volonté est de franchir une nouvelle étape dans notre engagement en faveur de l’environnement. Chaque jour, nous redoublons d’efforts pour minimiser l’impact de nos activités et de nos déplacements et encourager la mise en place de solutions vertueuses.

Notre objectif est affiché :
faire de La Rochelle le premier territoire zéro carbone à horizon 2040.

L’exposition que notre Ville va créer au sein du Musée Maritime sur le thème de l’océan et du climat, est une préfiguration des ambitions futures de notre collectivité. Nous souhaitons, alerter le public et mobiliser des acteurs d’importance sur ces enjeux climatiques.
Nous avons la volonté de créer une exposition ambitieuse et immersive. Une première intention pour initier le dialogue, mobiliser les consciences et placer La Rochelle au centre du grand débat que nous devons entamer à propos de l’océan et du climat.

Nous faisons appel à tous les soutiens qui souhaitent rejoindre notre combat et partager avec nous ce projet. Nous devons lutter avec les armes suffisantes face à un dérèglement climatique qui affecte le quotidien et qui provoque, comme cela a été le cas à La Rochelle, des dégâts considérables. Nous voulons créer un évènement qui marque les esprits et incite chacun à considérer les enjeux qui se dressent.

Je souhaite également remercier toutes les énergies qui se rassemblent autour du projet, qu’il s’agisse des équipes du Musée Maritime, du Muséum d’Histoire Naturelle ou encore du monde scientifique et économique, qui nous apportent soutien et légitimité.

Jean-François Fountaine
Maire de La Rochelle

 

Et si nous décidions ?

Aujourd’hui, la question est de savoir si nous souhaitons faire partie de la prochaine extinction. Nous n'avons pas encore atteint une situation irréversible, nous pouvons encore changer les choses. Nous décidons aujourd’hui pour 2030 et 2050.

À nous de jouer !

 

Cabinet des absurdités, l’explorateur c’est vous

Les données scientifiques démontrent l’action de l’Homme dans l’accélération du réchauffement climatique depuis au moins 50 ans. Certaines activités humaines sont aussi à l’origine de la fragilisation de l’Océan et des littoraux, réduisant ainsi la capacité de cet écosystème à réguler le climat.

Pourtant, un déni de la réalité scientifique persiste. Cet espace ludique et décalé invite le visiteur à décoder les infox.

 

Résilience du vivant et gestion du risque

Quelques écosystèmes jouent le rôle de protecteur de la vie marine comme les récifs coralliens, les mangroves et les marais rétro-littoraux.

Sur beaucoup de territoires vulnérables où vivent des populations autochtones depuis des centaines et milliers d’années, celles-ci ont intégré dans leur mode de vie et de penser la gestion du risque. Leurs savoirs traditionnels aident les chercheurs à trouver des solutions plus globales. Les méthodologies scientifiques sont mises en œuvre pour arriver à des données fiables.

 

Intermède dans la longue histoire de la terre ? Les paléoclimats

L’Océan apparaît avec la formation de la Terre, il y a 4,6 milliards d’années. Les cycles de variations climatiques se sont produits sur des milliers d’années, laissant ainsi le temps au vivant de s’adapter. L’accélération du réchauffement que nous connaissons depuis 200 ans n’a rien de naturel.

 

Quelques effets

Les principales menaces qui pèsent sur l’Océan auront pour conséquence une élévation du niveau de la mer, la fonte des glaces, la baisse de la biodiversité et le déséquilibre de l’écosystème Océan ainsi que la multiplication d’évènements météorologiques très violents (tempêtes, cyclones, sécheresse, fortes pluies, etc.).

Les sociétés humaines risquent d’être confrontées à des migrations massives, des guerres pour l’accès aux ressources vitales et de devoir s’adapter face aux aléas naturelles (tsunami, tempêtes, canicule, etc.)

 

Les menaces qui pèsent sur l’Océan

Les menaces qui pèsent sur l’Océan s’observent aussi bien dans les eaux de surface que dans les grandes profondeurs. On peut en identifier au moins quatre en l’état des connaissances : l’élévation de la température, l’acidification, la pollution et la perte d’oxygène.

Les principales menaces qui pèsent aujourd’hui sur l’Océan proviennent de nos actions.

 

Le rôle de l’Océan dans la fabrication du climat

L’Océan est le plus grand espace de vie sur Terre. Poumon de la planète au même titre que la forêt, il est le premier puits de chaleur naturelle et du dioxyde de carbone (CO2). Avec l’atmosphère, il régule le climat en redistribuant l’énergie que la planète reçoit du soleil, fait circuler l’eau et capture une bonne partie des émissions de gaz à effets de serre produits par les activités humaines.